Théo Ciccoli: Champion de France Petit-Poussin "Nîmes 2012"

Théo Ciccoli (Ecole Française d'Echecs de Metz) 
 Champion de France Petit-Poussin "Nîmes 2012"
Théo Ciccoli Championnat de France Jeunes "Nîmes 2012" © Photo Vincent Moret

Bonjour Théo, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je viens d’avoir 8 ans, et je suis au CE1 à Metz. Comme mon nom l’indique, je suis d’origine Corse, mais j’habitais à Nice et nous avons déménagé il y a un an. J’ai découvert la neige en Lorraine et je suis maintenant licencié au club de l’EFE Metz. J’ai une petite sœur, Sarah, qui a 7 ans, et qui commence aussi à apprendre les échecs. Même si pour l’instant, elle préfère encore jouer à la Barbie.
(NDLR) : Théo était aux championnats de France à Nîmes avec son papa. La maman et la petite sœur les avaient accompagnés le premier week-end avant de poursuivre la route vers Nice. « Nous avons dû utiliser un stratagème et raconter à Théo qu’elles remontaient à Metz », raconte le papa. «  Sinon, il aurait sans doute voulu aller avec elles pour revoir la mer. »
Théo Ciccoli à la première table "Nîmes 2012" © Photo Jean-Louis Ciccoli

Quand et dans quelles circonstances as-tu appris les échecs ?

J’avais 5 ans et demi quand mon papa m’a montré la marche des pièces. J’avais vu un jeu chez moi et j’ai eu envie d’apprendre. Quelques mois plus tard, je suis allé dans le club de Nice-Alekhine où j’ai eu mon premier entraîneur, Hervé Ribreau.

Quel a été ton parcours jusqu'à maintenant ?
J’ai fait mon premier championnat de France jeunes à Montluçon l’année dernière et j’avais terminé 4e. Cette année, j’ai gagné les championnats de Moselle adultes des moins de 1500 Elo. Par équipe, avec l’EFE, nous sommes en Nationale 3 jeunes et nous avons failli monter en N2. Nous terminons 2e. J’ai fait 14/14 sur l’échiquier poussin. Je joue aussi la Coupe Loubatière avec mon papa, et pour l’instant nous sommes qualifiés pour la phase inter-régionale. On va essayer d’aller en finale.
Préparation XXL à la maison © Photo Jean-Louis Ciccoli

Combien d'heures par semaine consacres-tu à l'étude des échecs ?

Plusieurs, mais je ne sais pas de trop, car je ne compte pas. Je vais au club les mercredis et les samedis et j’ai un cours particulier une ou deux heures par semaine avec Vincent, mon entraîneur. Nous avons eu aussi trois stages de préparation avec tous les qualifiés de Moselle. Chez moi, je fais des exercices tactiques tous les jours sur internet, et je commence à travailler un peu sur Chessbase pour regarder des parties.

Tu lis déjà des livres d’échecs ?

J’ai lu « Comment battre papa aux échecs ». Et maintenant, je bats le mien le plus souvent. Mais il fait aussi des progrès. Il suit les cours, et je crois bien qu’il lit aussi le livre en cachette …
A l'entraînement à Nîmes avec Vincent Moret © Photo Jean-Louis Ciccoli


Quelles sont tes ouvertures préférées ?

Je ne peux pas les dire ! (rire) Avec Vincent, mon entraîneur, nous avons beaucoup travaillé les ouvertures avant les championnats de France. Comme nous pensions que je serais à la première table, car j’avais le meilleur Elo, et que les parties des 5 premiers échiquiers seraient rentrées sur Chessbase, nous avions préparé une ouverture différente pour chaque ronde pour éviter les préparations des adversaires. Avec les Blancs, je peux jouer 1.e4 ; 1.d4 ou 1.c4.

Quel est ton meilleur souvenir jusqu’à maintenant ?

Pour l’instant, c’est mon premier titre de champion de France, et surtout ma sélection en équipe de France et ma qualification pour les championnats d’Europe. Je voulais vraiment y aller, car c’est à Prague, et ma maman est Slovaque. En plus j'aime bien les voyages.
Avec ses amis de l'EFE Metz: en haut, de gauche à droite: Rémy, Marwan, Clémentine, Ernesto, en bas Théo et Isaline © Photo Jean-Louis Ciccoli

As-tu un joueur préféré? Une joueuse préférée ?

Euh… je n’en connais pas beaucoup. J’aime bien tous mes copains de l’EFE Metz, Marwan, Alexis, Quentin, Rémi, Isaline, Julien, Cyprien et surtout Clémentine, qui est la plus grande et la plus forte joueuse de l’équipe et qui a terminé 5e aux championnats de France à Nîmes. J’ai déjà eu une proposition pour aller jouer dans un club en Top jeunes, mais je préfère rester avec mes copains à Metz.
A Nîmes, j’ai aussi fait la connaissance du papa d’un joueur qui était dans ma catégorie et avec qui je me suis bien entendu. C’était Etienne Bacrot. Il est très sympa. Je l’ai revu à Nancy avec plein d’autres forts joueurs au tournoi Grand-Prix, une semaine après les championnats de France.
Pénalty transformé pour Théo © Photo Jean-Pascal Roux 

As-tu d’autres occupations à part les échecs ?

Oui, je joue au foot. Mais je vais juste à l’entraînement et je ne peux jamais faire les matchs, car c’est les samedis en même temps que les échecs, et je préfère aller aux échecs. J'aime aussi jouer avec mes toupies, j'en ai beaucoup.

Au foot, tu as un joueur préféré ?

Euh… j’en connais encore moins que des joueurs d’échecs…

(NDLR) : le week-end du 23 et 24 juin auront lieu les quarts de finale de l’Euro de foot qui concerneront la France si elle passe le premier tour de la compétition. En même temps que la finale de la Coupe Loubatière. A choisir, nul doute que Théo préférera assurément se retrouver derrière un échiquier que devant sa télé).

Le sourire d'un Champion © Photo Jean-Louis Ciccoli


Peux-tu nous parler de ton titre lors du championnat de France Jeunes à Nîmes 2012 ? 

En fait j’étais impatient de jouer car ça faisait déjà 3 jours que j’étais arrivé à Nîmes.

Première ronde mardi 17 avril 14h30 : je joue contre Alberto THOMAS (Elo 1060) je gagne facilement en 21 coups.

Deuxième ronde à 17h00 : je joue contre MAUFFREY Victor (Elo 1230). Au 13ème coup, j'ai une petite combinaison et je gagne un cavalier contre un pion et après j’échange tout pour aller en finale. Je suis content, j'ai 2/2.

Troisième ronde mercredi 18 avril 14h30 : je joue contre MANIVEAU Alexandre (Elo 1330), au 15ème coup, il perd une pièce sur une fourchette dame/fou. Après je gagne facilement.

Quatrième ronde à 17h00 : je joue contre POULET Benoît (Elo 1401) et lui me donne aucune pièce ! Mais il ne roque pas alors j'ouvre la colonne f sur son roi et j'envoie mes tours sur la 2ème ligne et là je prends l'avantage, puis j’échange tout et en finale j'ai 2 pions d'avance et mon fou est plus fort que son cavalier. Nous ne sommes plus que 4 joueurs avec 4/4

Cinquième ronde jeudi 19 avril 14h30 : Je joue contre SAUCOURT Nathan (Elo 1430). Je l'avais déjà battu l'année dernière au championnat de France. Au 10ème coup, j'attaque au centre, il n'a pas le temps de roquer et je le mate au 27ème coup.

Sixième ronde à 17h00 : Je joue contre Alexandre Bacrot (Elo 1479). Je suis content de jouer contre lui. Je savais que son papa était très fort et qu'il lui aurait tout dit pour gagner contre moi. Mais j'ai pas peur. En plus, je l'avais déjà battu l'année dernière à Cannes. Tout de suite, je vois que c'est le plus fort joueur que je rencontre dans ce championnat, mais j'arrive à lui prendre un pion au milieu de partie et après des échanges on arrive en finale. Mon cavalier mange 2 autres pions qu'il ne peut pas défendre car son fou est enfermé, et son roi est trop loin de la bataille.
Voilà j'ai 6 points, je suis devant tout le monde avec ½ point d'avance.
Avec le GM Etienne Bacrot ... les encouragements d'un Champion © Photo Jean-Louis Ciccoli

Septième ronde vendredi 20 avril 14h30 : je joue contre BOUSMAHA Wassel (1494), le 2ème Elo. Il m'avait battu l’année dernière au championnat de France, donc je suis content d'avoir ma revanche. Au 11ème coup, il fait une erreur, il roque mais il ne voit pas que son pion h7 est attaqué. Et moi je ne vois pas un mat en 4 coups, mais je gagne facilement après.

Huitième ronde à 17h00 : je joue contre LAFOURCADE Victor (Elo 1280) qui joue bien mais il ne voit pas une petite erreur que je fais. On échange tout et je gagne en finale avec mon roi qui est mieux placé que le sien. J'ai 8 points et si je fais au moins nulle demain je suis champion.

Neuvième ronde 21 avril 9h00. Je joue contre HARUTYUNYAN Safar (Elo 1340) que j'avais aussi battu l'année dernière au championnat de France. Je perds en...16 coups, mais en fait j'ai beaucoup regardé l’échiquier à la table 2 car si Alexandre Bacrot perd alors je gagne le championnat. Et quand j'ai vu qu'il était perdant assez rapidement j'ai eu du mal de me concentrer sur ma partie.
Voilà je suis champion de France avec 8/9 et tout le monde me félicite. Papa me fait une surprise. Il m'emmène au magasin de jouets et me dit que je peux choisir toutes les toupies que je veux ! C’est super d’être champion de France …
Sur la plus haute marche du podium avec l'entraîneur © Photo Jean-Louis Ciccoli

L’avis de l’entraîneur, Vincent Moret :

"J’ai eu le grand plaisir de côtoyer pendant dix ans les meilleurs jeunes Français au sein de l’équipe de France, et surtout de travailler personnellement avec Antony Wirig, Nicolas Brunner et Sébastien Feller, qui sont tous les trois aujourd’hui GMI. Mais je crois que ça ne leur fera pas offense que de dire que Théo est probablement plus fort qu’eux au même âge.
Certes, il a assurément aujourd’hui plus de moyens technologiques à sa disposition (informatique, internet), mais ça montre sa marge de progression. Il est fort tactiquement, possède un répertoire d’ouvertures très diversifiées, et surtout, il est posé et réfléchi, et dénote une solide compréhension positionnelle, ce qui est rare à un si jeune âge.
S’il continue sur cette voie, il pourrait très bien être un grand espoir français d’ici quelques années. Mais bon, pas de plan sur la comète pour l’instant. Chez un enfant, tout peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre."


Théo Ciccoli Joue et gagne ...
Théo, Ciccoli 1548 - Saucourt, Nathan 1430 1-0 Ronde 5 Championnat de France Jeunes "Petits-Poussins" Nîmes 19.04.2012

13. f5 ! Un joli coup d'ouverture de lignes face au Roi noir resté au centre
... F xe4 [13 ... ex f5 ? 14. C d6 ++-]
14. D xe4 T a7 15. f xe6 C f6 16. e x f7 + R f8 17. C g5 D d4 + 18. D x d4 c x d4 
19. F d2 C c6 
20. C e6 +  R x f7 21. C x d4 + R f8 22. C x c6 F c5 + 23. d4 T c7 24. d x c5 T x c6 25. Ta e1 T x c5 26. T x f6 + ! Jolie conclusion tactique g x f6
27. F h6 # 1-0  




Commentaires

pat2a a dit…
ah ! Il est donc bien d'origine corse ce petit garçon ! ;-)

Posts les plus consultés de ce blog

Championnats du Monde des – de 8 ans à – de 12 ans à Batumi (Géorgie) : Ronde 8 : Le camp tricolore change de leader

Championnats d'Europe des Jeunes à Prague : Ronde 9 : Le podium échappe aux jeunes tricolores...

Championnats du Monde des – de 14 ans à – de 18 ans en Russie : Ronde 6 : Reprise timide pour la french team...